Samurai Blue

http://samuraiblue.zeblog.com/

Calendrier

« Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 

Samurai Blue

09/03/2008 : Les utilisateurs d'Internet Explorer ont peut-être constaté des bug au niveau du design de la page. Pour un affichage optimal du blog, il est préférable d'utiliser Mozilla Firefox.

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Festival de Toulon 2008 - Chili 2-0 Japon

Par Samurai Blue :: 25/05/2008 à 9:38 :: Festival de Toulon 2008



Le Japon s'est logiquement incliné 2 buts à 0 face à l'équipe Chilienne à l'issue d'un match globalement maitrisé et dominé par la Roja.

C'est sous une pluie diluvienne que les deux nations se disputaient cette petite finale du groupe A hier après-midi à Solliès-Pont.

Yasuharu Sorimachi avait pour l'occasion choisi une équipe à mi-chemin entre celle utilisée lors du premier match et celle face à la France.
Changement de gardien avec l'apparition de Kaito Yamamoto portier de Shimizu S-Pulse, dont la particularité est d'être le deuxième plus grand joueur de l'effectif Olympique derrière son homologue lycéen Akihiro Hayashi (gardien numéro 3).

En défense on retrouvait notamment Hiroki Mizumoto, laissé au repos lors du second match. Il retrouvait ainsi son brassard de capitaine laissé à Nishikawa face aux Français.

Au milieu de terrain, Koki Mizuno et Keisuke Honda récupèrent leur place sur les côtés derrière un duo d'attaque inédit dans ce tournoi, en l'occurence Tadanari Lee accompagné de l'hispano-argentin d'origine Sergio Ariel Escudero.

Côté Chilien, Fabian Orellana et Pedro Morales étaient mis au repos.

Composition :
---
GK : 18- YAMAMOTO Kaito
DF : 9- MORISHIGE Masato, 5- AOYAMA Naoaki, 4- MIZUMOTO Hiroki, 12- TANAKA Yusuke
MF : 7- MIZUNO Koki (13- TANIGUCHI Hiroyuki 76'), 2- HOSOGAI Hajime, 8- HONDA Keisuke, 15- UEDA Kota ( 10- KAJIYAMA Yohei 67')
FW : 20- LEE Tadanari (22- MORIMOTO Takayuki 72'), 23- ESCUDERO Sergio
---

Pas grand chose à retenir de la première période.
Les japonais entament mieux la rencontre et posent enormément de difficultés à des Sud-Américains fatigués, une domination toutefois stérile avec peu d'occasions franches à mettre à l'actif des hommes de Sorimachi.

À la mi-temps, Marcelo Bielsa décide de faire entrer du sang neuf avec trois changements simultanés. Choix qui se révèlent immédiatements décisifs car à partir de cet instant les nippons reculent, contraints de subir les assauts répétés de leurs adversaires.

Sergio Escudero homme de la première mi-temps s'éteint peu à peu comme le reste de son équipe. Doté d'une d'une grosse puissance physique, les défenseurs peinaient à le bouger lors du premier acte. On pourrait juste lui reprocher son manque d'investissement dans le secteur défensif, peu présent là où un Lee Tadanari réalise plus d'efforts pour venir aider ses partenaires en difficulté. Quant à Koki Mizuno, il nous a fait valoir toute sa qualité technique pendant plus de 75 minutes avant de laisser sa place agacé et dépité à Taniguchi (titulaire face aux Pays-Bas).
C'est véritablement l'homme fort de cette séléction Olympique, on devrait sans trop de problème le retrouver au deuxième tour autour d'une équipe à l'ossature quasi-identique à celle alignée ce soir (avec l'éventualité de jouer à une pointe, Yohei Kajiyama retrouvant sa place en tant que soutien derrière l'attaquant).

Yamamoto irréprochable pendant plus d'une heure repoussant longtemps l'échéance craque finalement deux fois en fin de rencontre. Une première fois sur une frappe "ovni" reprise de volée par Carmona, et le second par le meneur de jeu Chilien Pedro Morales (entré en cours de jeu) dans le temps additionnel.

Deux buts anecdotiques tant le Japon n'a jamais donné l'impression de vouloir remporter ce match (un nul ne suffisait pas pour terminer premier du groupe, la faute à un goalavérage défavorable).

À priori, les nippons devraient affronter l'Italie en demi-finale ce Mardi 27 Mai, tombeurs des Ivoiriens (2-0) et de la Turquie (2-1). Nous surveilleront tout de même les résultats de leur dernière rencontre cet après-midi face aux Etats-Unis. En effet, en cas de défaite cummulée à une victoire africaine ou turque, nous risquerions peut-être de retrouver une vieille connaissance qui nous avait laissé un parfait goût amer auprès des supporters en 2002, je veux bien évidemment parler de l'entraineur de cette jeune séléction de la Turquie qui n'est autre qu'Umit Davala, buteur lors d'un certain huitième de finale en coupe du monde il y'a 6 ans...

Classement défnitif du Groupe A :






1 Chili
9
3
9
3
2 Japon
6
3
3
3
3 Pays-Bas
3
3
1
3
4 France
0
3
4
8










Montie

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://samuraiblue.zeblog.com/trackback.php?e_id=324339

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Samurai Blue - Blog créé avec ZeBlog